Reconversion : D'infirmière à hydrothérapeute

  • Témoignages & expériences de reconversion après infirmière
  • 03 Décembre 2021
  • 5 commentaires

Mais quel est donc précisément ce métier ? Quelles sont les activités de l’hydrothérapeute ? Quelles études et quelle formation suivre pour évoluer vers ce métier après avoir été infirmièr(e)? Et quelles sont ensuite les évolutions et la rémunération associée ?

Infirmière Reconversion a interrogé Guillaume, ancien infirmier au SMUR depuis 2002 sur ce métier qui le passionne afin de pouvoir rédiger cet article et répondre à toutes vos questions point par point. Faites-vous couler un bain à remous (histoire de rester dans le thème 😊) et on vous explique tout sur ce métier peu connu et qui apporte pourtant de belles perspectives…

 

CE QUE TU VAS APPRENDRE DANS CET ARTICLE...


► LE ROLE & LES ACTIVITES DE l'HYDROTHERAPEUTE

► LES COMPETENCES NECESSAIRES POUR EXERCER CETTE ACTIVITE

► LA (NON) FORMATION A ENVISAGER

► LE SALAIRE AUQUEL PRETENDRE

► ET LES EVOLUTIONS ET DEBOUCHES ASSOCIES

 

Swan pipes in pool

Préambule

Le métier d’hydrothérapeute existe depuis plusieurs milliers d’années. Il repose sur l’hydrothérapie qui utilise l’eau douce ou l’eau thermal à visée préventive et thérapeutique.

 

Comment définir un hydrothérapeute ?

L'hydrothérapeute ou agent thermal exerce au sein des centres de balnéothérapie ou de thalassothérapie. Il n’est ni médecin, ni kinésithérapeute mais il est en charge de prodiguer et appliquer les soins prescrits par un médecin en appliquant l’ensemble des techniques thermales à sa disposition. Pour exercer dans de bonnes conditions ses activités, l’hydrothérapeute utilise l’eau sous toutes ses formes afin d’offrir des massages, d’apporter de la détente et de la relaxation et soulager certaines pathologies ou douleurs. Il peut se servir de l’eau sous forme liquide, gazeuse ou encore en blocs de glace et à des degrés de température très divers.

Comme nous l’explique Guillaume, douches circulatoires, bains jets, affusions dynamiques, compresses chaudes, cataplasmes, gargarismes, inhalations et parfois même soins à la boue ou à l’argile sont des exemples variés des pratiques de ce technicien expert en hydrothérapie. Cela permet ainsi d’adresser différents dysfonctionnements ou troubles tels que les allergies, les pathologies veineuses et circulatoires, les douleurs menstruelles, les céphalées chroniques, les problèmes de transit…

Ces dernières années on voit émerger l’hydrothérapie dans de nombreux programmes visant le bien-être, la remise en forme, la perte de poids … Cet expert peut également être amené à apporter des conseils à ses patients sur la nutrition, l’hygiène de vie, le sommeil… auprès des curistes qu’il accompagne.

 

Quelles sont les activités de l'hydrothérapeute ?

En application aux prescriptions médicales, l’hydrothérapeute assure une prise en charge complète de ses patients. Il doit s’informer du dossier médical, comprendre et reconnaître les symptômes décrits, être capable de poser des questions justes et d’analyser les capacités physiques de ses patients pour adapter l’intensité de ses soins. Le praticien met alors en place les séances prescrites à intervalles définis tout en s’assurant du respect de la confidentialité, des normes d’hygiène et en garantissant sa sécurité physique et psychologique. Il est capable de créer des relations de confiance avec ses patients, de les rassurer et de leur expliquer simplement les résultats et effets attendus et de les mesurer à intervalles réguliers dans un souci de qualité des soins. Il est également en charge de l’organisation et de l’approvisionnement du matériel et des produits nécessaires.

 

Quelles sont les compétences nécessaires pour pratiquer ce métier ? 

Comme présentées précédemment, les activités quotidiennes de Guillaume restent cohérentes et proches (sous un certain angle), de notre prise en charge quotidienne d’infirmière. Les qualités essentielles de l’hydrothérapeute sont naturellement le sens du contact humain, l’écoute, la discrétion, la courtoisie, la patience et l’attention à l’autre en s’assurant du bien-être des patients.

 

Le sens de l’écoute

Pour être un professionnel de qualité et reconnu dans ce milieu, il faut savoir entendre mais aussi écouter et analyser les besoins de ses patients afin de garantir une relation de confiance. Cette posture est importante afin de leur permettre de se détendre et de profiter pleinement de leurs soins.

 

Une résistance physique

Pour exercer les différentes manipulations liées à cette discipline et prodiguer les soins auprès de patients de tout type de corpulence, l’hydrothérapeute doit être résistant et se sentir en bonne forme physiquement. Il faut en effet rester debout de nombreuses heures dans la journée. Mais entre nous, cela ne change pas beaucoup de notre métier d’infirmièr(e), ça ! Et selon Guillaume, cela reste même moins difficile ou pénible que lorsqu’il faut soulever de tout leur poids des patients dans leur lit, pour faire leur toilette ou les mettre au fauteuil…

 

Développer une réelle expertise

L’anatomie, la phlébologie, la rhumatologie, l’orthopédie sont des disciplines qu’il est nécessaire de maîtriser pour apporter les soins nécessaires au patient. Sur ce point là encore, même s’il nous faudra réviser un peu pour certaines :), ce sont des matières qui nous ont été enseignées.

 

Woman relaxing in the pool

 

Alors quelles études doit-on envisager si on souhaite se reconvertir des soins infirmiers vers les soins à hydrojets ?

Dans la très grande majorité des cas, pour devenir hydrothérapeute, les professionnels sont formés sur le terrain dès leur arrivée, sans formation spécifique à la base. Aucun parcours d’études type n’existe donc pour décrocher ce type de postes. Mais il est conseillé de pouvoir justifier d'une formation initiale relative aux soins du corps. Certaines personnes suivent des formations non diplômantes en lien avec la santé, le bien-être et les soins corporels… Bon, en toute modestie, dans notre cas d’IDE, on est déjà bien rôdé(e)s sur le sujet 😊.

Une étude récente a recensé les formations initiales les plus retrouvées chez les hydrothérapeutes actuellement en poste sur le territoire français. Elle classe les diplômes obtenus selon l’ordre suivant :

  • Le CAP esthétique cosmétique (accessible dès la 3ème, en 2 ans)
  • Le BEP carrières sanitaires et sociales (également accessible depuis la 3ème, en 2 ans)
  • Le Baccalauréat professionnel esthétique
  • Et enfin le Diplôme d’Etat d’Aide-Soignante

Autant se dire qu’en tant qu’infirmière, nos connaissances et notre expertise après trois ans de formation sont de réels atouts pour candidater.

Petit conseil à mettre dans son CV ou sa lettre de motivation pour une reconversion après infirmière : expliquer qu’après plusieurs années à être dans une démarche curative des soins, en soignant des pathologies déjà déclarées, vous souhaitez vous orienter vers un métier qui continue de prendre soin des autres mais différemment, avec une prise en charge plus en amont et davantage dans la prévention, l’amélioration de la qualité de vie et le naturel.

 

Quelle est la rémunération de l'hydrothérapeute ?

Lorsqu’il a débuté sa carrière, Guillaume percevait environ 1700 € brut mensuel, dans une ville de province. Après quelques années d’expérience, son salaire est aujourd’hui de 2400€ brut / mois. La fourchette nationale se situe officiellement entre 2300 et 2600€ brut / mois. En tant qu'IDE, le salaire à l'entrée pourra biensur être négocié pour faire valoir votre expérience de soignant et vos connaissances pointues dans le champ de l'anatomie, du fonctionnement humain et des pathologie circulatoires.

 

Quelles sont les évolutions et débouchés de l'hydrothérapeute ?Cela est souvent ignoré mais l’expertise des hydrothérapeutes est particulièrement recherchée en France. Ces professionnels n’ont donc aucune difficulté à trouver un emploi salarié. Nous sommes dans un pays très doté en stations thermales, en spas, en centres sportifs, en salons de massages ou en établissements de balnéothérapie… et la grande majorité d’entre eux ont besoin d’hydrothérapeutes pour fonctionner.

Après quelques années d’expérience, l’hydrothérapeute peut s’orienter naturellement vers des postes de management ou évoluer dans les secteurs du sport, de la forme, du bien-être, de l’esthétique, des soins naturels… Ce métier permet également d’avoir un statut indépendant et d’exercer à son compte, en libéral ou en créant son propre établissement sportif ou thermal.

 

Merci Guillaume pour ce témoignage et bravo pour ta reconversion ! Ravie d’avoir pu échanger autour de ce succès avec toi. Alors convaincu(e) et motivé(e) par ce métier qui permet de continuer à prendre soin des autres différemment ? Partagez-nous vos avis et questions en commentaire.

 

Et si tu veux te reconvertir mais que tu ne sais pas comment ni pour quoi faire ? Découvre notre programme et rejoins toutes les infirmières qui ont évolué grâce à notre accompagnement