Quels sont les Masters possibles après infirmière ?

  • Spécialisations et reprises d'études pour les infirmières
  • 28 Mars 2022
  • 5 commentaires

Hello la communauté d’I.D.E (Infirmières Déterminées à Evoluer),

J’espère que vous êtes tou(te)s en forme et toujours plus motivés dans vos perspectives d’évoluer, de grandir, de vous sentir épanoui(e) et à votre place dans votre travail !!

Après avoir effectué un sondage auprès de notre Groupe privé d'infirmières en reconversion, il s'avère que le sujet qui arrive en tête de vos interrogations est de connaitre la liste des Masters possibles après IDE. Je souhaite donc dédier mon article du jour à cette thématique qui vous intéresse massivement et pour laquelle vous êtes de plus en plus nombreux(ses) à me solliciter et me poser des questions. 

 

Alors, quelles possibilités de reprise d’études existent pour les infirmières ?

Quel Master choisir si l'on souhaite approfondir ses connaissances, se questionner sur ses pratiques, évoluer, se réorienter ou même se diversifier ?

 

Il est vrai qu’une large majorité des infirmières ne garde pas un bon souvenir des années IFSI, que ce soit avant ou après la réforme de 2009 avec le système LMD. Toutefois, un projet de Master a de vrais atouts et s’inscrit aussi bien dans un souhait de reconversion que dans une logique de spécialisation.

Tu vas également t’apercevoir qu’il existe plusieurs Masters possibles pour un même projet. En outre, un master peut te mener à différents projets professionnels. Coup d’œil sur la liste des masters post-infirmiere, la façon dont on y accède ainsi que les débouchés concrets…

 

Ce que tu vas découvrir dans cet article :


  • Les prérequis pour intégrer un Master 1
  • Les différents masters possibles après infirmière
    • Management
    • Promotion à la santé (éducation et santé publique)
    • Recherche
    • Spécialisations ou développement d'une expertise spécifique et pointue

 

 

Les prérequis pour intégrer un Master 1

L'intégration des IDE est (presque) facilitée ! Nos 3 années d’études en soins infirmiers nous confèrent le droit de poursuivre en master afin de bénéficier d'un diplôme national de niveau bac + 5.

 

Le plus souvent, la sélection de l’étudiant est conditionnée à l’obtention de sa licence ainsi qu’à l’étude de son dossier. Il faut souligner que, depuis 2012, le diplôme d’état infirmier est reconnu au grade de licence. Et si, comme moi, tu as été diplômé avant 2012, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Tu justifies de 3 années d’études à l’IFSI, ainsi, ton inscription en master est tout à fait légitime ! Il faut le tenter !

Je me trouvais dans ce cas de figure et j’ai eu plusieurs retours positifs lors de mes premières tentatives d’inscription en master en ressources humaines. Il n’y avait aucun lien apparent entre les 2 disciplines et pourtant… Je suis parvenue à mettre en avant mes compétences d’IDE et à montrer en quoi je peux les transposer dans ce nouveau secteur d’activité. Si vraiment, tu n’accèdes pas au master, il te reste toujours la possibilité de postuler en troisième année de licence.

 

Les différents masters possibles après infirmière

 

LES MASTERS EN MANAGEMENT


 

reconversion après infirmière Master études

 

Le Master Management : Solidarité Internationale et Action Sociale (Humanitaire)

De quoi s'agit-il ?

Le Master Solidarité Internationale et Action Sociale permet spécifiquement de :

  • découvrir, appréhender le contexte ainsi que les enjeux de l’action humanitaire et sociale ;
  • se forger une posture professionnelle d’accompagnement et de management ;
  • développer des compétences de gestion de projet ;
  • acquérir une expertise de responsable d’équipe et de manager terrain ;
  • maîtriser les problématiques éthiques de ce secteur d’activité en forte croissance ;
  • et de bâtir un projet professionnel social ou solidaire.

Dans cet esprit, un ensemble de thématiques passionnantes et complètes est traité durant 24 mois. La formation comprend une alternance d’apports théoriques, de stages et de mises en situation pratique. Font partie du programme : la gestion de projets et de programmes de santé, la psychosociologie de la personne et des groupes humains, les politiques sociales, le management des ressources humaines associatives et bénévoles, la communication et l’art de convaincre, la logistique et la sécurité humanitaire ou encore des simulations de gestion de crise humanitaire.

Les prérequis sont simples et accessibles pour nous les infirmiers. Il s’agit de justifier de 3 années d'études supérieures validées, soit un niveau licence, ainsi que d’une expérience associative. Aucun problème donc pour les IDE diplômés avant la réforme LMD de 2012 !

 

Que faire avec un Master Solidarité Internationale et Action Sociale ?

Cette formation permet de former des professionnels de la santé, dont des IDE, à devenir des cadres engagés dans les domaines de l’humanitaire, de la coopération internationale, de l’action sociale et du secteur médico-social. Une fois diplômés, les professionnels évoluent en tant que responsable d'équipe, chargé de mission, chef de projet, agent de développement, coordinateur de programmes solidaires et internationaux, entrepreneur social...

Les débouchés sont variés. En effet, les diplômés ont la possibilité de s’orienter vers l’action sociale, l'action humanitaire ou l’action solidaire. Les missions ont lieu aussi bien dans les institutions sociales ou médico-sociales que dans des start-ups sociales et solidaires. Pour ceux qui sont ouverts à la mobilité, l’étranger est également une option. Certains professionnels travaillent aux sièges d’ONG ou sur leurs antennes françaises.

 

 

 

Le Master Management des Organisations sociales (MOSS)

De quoi s'agit-il ?

Le master mention MOSS s'adresse aux jeunes étudiants en formation initiale mais aussi aux professionnels de la santé et du secteur médico-social qui souhaitent reprendre une formation continue.

Il a pour objectif de préparer les futurs diplômés à occuper des postes de directeur d’établissement, directeur des ressources humaines, cadre en gestion, responsable de structures à vocation sociale, de services sociaux ou médico-sociaux, chargé de mission, cadre en association, consultant… L’objectif ? Répondre aux besoins grandissants des établissements sanitaires et sociaux.

À terme, la formation permet aux professionnels d’être autonomes et compétents à l’égard de responsabilités administratives, financières, juridiques, commerciales, humaines, organisationnelles et managériales.

Les missions d’un diplômé MOSS consistent à :

  • prendre la direction de la structure et de son périmètre (organisation du fonctionnement de l’institution, décisions et trajectoires stratégiques, gestion des ressources humaines, gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, réalisation et mise en place du projet d’établissement, animation de réunions, gestion et suivi des certifications nécessaires…) ;
  • assumer la gestion administrative, budgétaire et financière de la structure ;
  • comprendre les différents besoins des usagers, résidents, patients ainsi que des partenaires ;
  • assurer la gestion et le management des équipes sous sa responsabilité ;
  • sécuriser puis garantir la viabilité et la durabilité de l’institution (développement commercial, relations avec les partenaires, conventions…).

 

Où travailler avec un master MOSS ?

À l’issue du master MOSS, les diplômés prennent leurs fonctions au sein de structures diverses : EHPAD, centre d’accueil, clinique et hôpital privé, groupement d’établissements de santé,  groupe pharmaceutique, centre de soins, dispensaire, institution ou association à vocation médico-sociale, ONG, service rattaché aux administrations territoriales chargées de la santé, réseau de professionnels (médecins, chirurgiens-dentistes, laboratoire d'analyses médicales)...

Statistiquement, on trouve davantage de postes au sein du secteur privé. Toutefois, les institutions publiques ont également des besoins importants.

 

 

Le Master Management de la santé

Il s’agit de l’un des masters possibles après infirmière dont on entend souvent parler. En effet, de nombreux établissements proposent cette mention. Cependant, j’ai déjà entendu plusieurs d’entre vous dire « On peut tout et rien faire avec ce truc-là ».

Comme les avis sont assez partagés, je te propose de mettre en lumière cette formation et de te donner des explications concrètes. Je t’invite donc à lire l'article complet "Master Management de la Santé

En bref, une IDE diplômée d’un master en Management de la santé peut prendre un poste de manager, gestionnaire ou directeur d’un établissement de santé (un CHU, un centre hospitalier, une clinique, un EHPAD, une maison de retraite ou encore un institut médico-social). Une belle évolution en 2 années pour celles et ceux qui sont motivés à cette idée !

 

 

Le Master Management & qualité des soins

Ce master possible après infirmière est très intéressant à connaitre, pour 2 raisons :

  • il débouche sur des spécialisations très variées ;
  • et il peut être suivi presque exclusivement en ligne. De quoi s’adapter à tes journées de travail et tes horaires décalés ! Bonne nouvelle, non ?

Si le soin reste l’une de tes passions, ce cursus te permettra de te reconvertir et de changer de métier, sans quitter l’univers de la santé. Je t’invite à découvrir sans plus attendre L'article complet dédié au Master Management et qualité des soins

 

 

LES MASTERS POSSIBLES APRES-INFIRMIERE EN PROMOTION A LA SANTE

 

Master infirmière reconversion formation

 

Le Master Education thérapeutique et éducation en santé (Master ETES)

Quelles conditions pour s'inscrire ?

Le parcours ETES accueille majoritairement des professionnels de santé en formation continue mais aussi des étudiants en formation initiale (issus de licences ou de diplômes équivalents).

Les conditions d’admission sont spécifiques pour les professionnels de santé en formation continue. Ils doivent être diplômés d’une licence relative aux domaines des sciences humaines (notamment Sciences de l’Éducation), des sciences de la santé ou des sciences sociales. D’autres professionnels peuvent également avoir eu recours à la VAE ou la VAP. Petit conseil à l’attention des IDE diplômées avant 2012 : soumettez votre candidature directement !

 

De quoi s'agit-il ?

La spécialité ETES vise à former de futurs professionnels capables de :

  • concevoir, mettre en œuvre, développer et évaluer des dispositifs, des structures et des programmes d’éducation en santé (éducation pour la santé, éducation à la santé familiale, éducation thérapeutique) et d’accompagnement en santé ;
  • coordonner des dispositifs d’éducation en santé et d’accompagnement en santé ;
  • promouvoir l’éducation et l’accompagnement en santé et œuvrer en faveur de leur intégration dans les systèmes de soins et de santé.

Réalisé en alternance, (rien de tel pour faciliter l’accès aux professionnels ) ce master favorise l’autonomie grâce à une plateforme virtuelle de ressources documentaires et une guidance. Sont donc proposés :

  • des temps de tutorat individuel et collectif ;
  • des stages qualifiants ;
  • une évaluation continue permettant d’ancrer et de valider immédiatement les apprentissages.

 

QUe faire avec un master ETES ?

Ce master apporte une vraie méthodologie dans le domaine de l’éducation à la santé. Il offre des débouchés réels de responsable d’unité d’éducation thérapeutique du patient (ETP), de responsable du développement de programmes, de responsable de l’évaluation ou de l’accréditation de structure d’ETP.

Il permet également d’accéder à des postes de coordinateur de programme dans les organismes de prévention et d’éducation en santé (Ireps, Cres, Codes), des associations de santé. Les diplômés peuvent en outre candidater en tant que chefs de projet dans le secteur industriel et commercial. Enfin, certains deviennent responsables des enseignements en santé dans les universités, formateurs ou responsables pédagogiques en instituts de formation (IFSI, IFAS, IFAP) ou au sein d’autres écoles de santé.

Bon à savoir : tu peux également poursuivre tes études par un doctorat de Santé Publique ou de Sciences de l’Éducation.

 

Le Master en santé publique

De quoi s'agit-il ?

La mention Santé Publique est l’un des masters possibles après infirmière. C’est probablement la spécialité qui est la plus souvent choisie ! En France, de nombreuses facultés la proposent (Paris Diderot, Aix-Marseille, Clermont-Auvergne, Toulouse III, Bordeaux, Nancy, Strasbourg…), ainsi que de grandes écoles (EHESP, ISPED, Sciences-Po Grenoble…).

Le contenu du Master 1 est assez transverse et généraliste. Il inclut des sciences sociales et du management. Son objectif est d’apporter des connaissances sur le système de santé français ainsi que de nouvelles compétences. Bien entendu, il prépare à l’entrée en Master 2 (M2), où les options et spécialisations sont plus variées (pilotage des politiques et actions en santé publique, promotion de la santé et prévention, méthodes d’évaluation de la qualité et de la sécurité des soins, gestion des risques, épidémiologie, informatique médicale, biostatistique…).

 
Que faire avec un master en Santé Publique ?

Les débouchés pour les titulaires d’un M2 sont étroitement liés à la spécialisation choisie. Les diplômés évoluent vers des postes à responsabilité tels que la coordination de projets ou bien la supervision. On les retrouve dans :

  • des organismes de santé publique comme l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ou encore l’Institut National de veille sanitaire (INVS) ;
  • des agences régionales de santé (ARS) ;
  • et des sociétés de conseil ou encore, des associations.

Bon à savoir : une fois diplômé d’un M2, tu peux décider de préparer des concours comme inspecteur sanitaire et social, directeur d’hôpital, etc.

 
Zoom sur les différentes mentions du master Santé Publique

Différentes spécialisations sont possibles comme le master Santé Publique - parcours Méthodes en recherche clinique et épidémiologique. Il faut aimer les modélisations mathématiques, les statistiques et l’épidémiologie. Aussi, un parcours parallèle en maths ou en informatique incarne un vrai plus. Cette mention donne l’opportunité d’occuper un poste de cadre en recherche ou bien, de poursuivre en doctorat.

Il existe également le master de Santé Publique spécialité sciences sociales et management. Celui-ci permet d’évoluer vers des postes de chef de projet en milieu social ou d’infirmier coordinateur médico-social. Les diplômés travaillent au sein des ARS, d’associations sociales ou d’entreprises de prestations à domicile.

Enfin, le master en Santé publique – parcours Éthique du soins, de la santé publique et des nouvelles technologies offre des débouchés similaires tout en apportant une dimension réflexive à la formation. Il présente un avantage certain pour ceux qui souhaitent s’orienter vers des secteurs délicats : les soins palliatifs, le secteur pénitentiaire, etc.

 

 

LES MASTERS DE RECHERCHE

 

infirmiere reconversion Master

 

Le Master Recherche et Innovation dans les Soins (RIS)

De quoi s'agit-il et à qui s'adresse-t-il ?

Ce master vise à inciter, favoriser, encourager et promouvoir les initiatives ou les actions innovantes des soignants et des professionnels de santé. Ces derniers œuvrent sur le terrain et ont à cœur de renouveler ou d’améliorer la prise en charge médicale ainsi que l’accompagnement paramédical.

Le master RIS est également accessible à des patients ou à d’anciens patients. En effet, ces derniers disposent d’une expérience avec le milieu de la santé. Ils doivent porter des projets innovants à mettre en œuvre puis à déployer dans un service de soins. Cette démarche de formation intervient à la suite d’une initiative individuelle ou collective.

Les profils des candidats au master RIS sont donc variés : étudiants, acteurs de la santé, patients, professionnels de l’industrie pharmaceutique, d’un groupe de mutuelle ou d’assurance… Les détenteurs du master développent à l’issue de la formation une appréhension fine de la dynamique des soins ainsi qu’une expertise des méthodes de recherche et d'innovation. Les diplômés sont capables de conduire, d’accompagner des initiatives d’innovation et des travaux de recherche, en tenant compte des enjeux actuels de transformation du système de santé.

 
Focus sur les apports du master RIS

Voici les 5 compétences clés développées durant le cursus :

  • appréhender, analyser la place de la recherche et de l’innovation en soin ;
  • définir une problématique, une question de recherche, une idée d’innovation puis sélectionner une méthode et un protocole pour développer le projet ;
  • construire un projet, définir un process ainsi qu’une démarche étape par étape, à tester sur le terrain de façon concrète ;
  • entretenir la dynamique d’équipe afin de collaborer au service de la recherche et de l’innovation ;
  • établir un projet professionnel autour de ces travaux et essais.

 

 

LES MASTERS POUR SE SPECIALISER ET DEVELOPPER UNE EXPERTISE SPECIFIQUE ET POINTUE

 

Eudiant formation master infirmiere reconversion

 

Le master infirmier en pratique avancée (IPA)

La spécialité IPA correspond à l’un des masters possibles après infirmière dont on entend beaucoup parler.

La pratique avancée vise un double objectif : celui d’améliorer l’accès aux soins et la qualité du parcours des patients, tout en réduisant la charge de travail des médecins sur des pathologies ciblées. L’IPA est un nouvel acteur, qui se situe entre la profession médicale et l’auxiliaire médical. Aussi, cette fonction répond à 3 problématiques de santé actuelles :

  • l’augmentation des maladies chroniques ;
  • l’inégale répartition des professionnels de santé sur le territoire français (les fameux déserts médicaux) ;
  • et le vieillissement de la population.

La formation d’IPA s’adresse à tous les infirmiers titulaires d’un diplôme d’état d’infirmier, quel que soit le lieu d’exercice. Toutefois, pour exercer en tant qu’IPA, il faut justifier d’un minimum de 3 années d’expérience en tant qu’IDE. Pour en savoir plus, je t’invite à lire l'article complet sur le Master Infirmier en pratique avancée

 

 

Le Master en Sciences de l’éducation

De plus en plus de soignants s’intéressent aux sciences de l’éducation. Ce master représente une réelle opportunité pour les infirmiers, les cadres de santé ainsi que d’autres professionnels de santé.

Il est en général nécessaire de passer en premier lieu par une Licence 3 en Sciences de l’Éducation pour les infirmiers non-cadres. Mais tout dépend de la qualité de la candidature, des expériences professionnelles, des raisons qui motivent la reprise d’études dans cette filière et du projet professionnel.

Concernant les débouchés, là encore, ils varient selon les universités, les spécialités et les options choisies. Cette formation permet de diriger ou de coordonner un programme d’éducation thérapeutique dans des réseaux de soins. Grâce à celle-ci, les diplômés peuvent opter pour le métier de coordinateur de dispositifs de formation pour la médecine scolaire, la médecine du travail ou les PMI. Enfin, il est possible de s’orienter vers d’autres métiers sans lien avec le soin : formateur, responsable pédagogique, enseignant dans un établissement privé ou consultant en formation.

 

Le master Droit Sanitaire et Social

Article à venir

 

Le master Qualité et Parcours de Soins

Article à venir

 

 

Tu aimerais aussi évoluer professionnellement en reprenant un Master ou en t'engageant sur une autre voie ? Infirmière Reconversion t’aide à mener à bien ton projet : réserve dès maintenant un rendez-vous téléphonique, gratuit et sans engagement. Notre programme est éligible au CPF.

Quelles sont les formations éligibles au CPF ?

Enfin, si tu as besoin d'échanges réels et opérationnels avec d'autres infirmières en reconversion, tu peux rejoindre notre communauté et bénéficier chaque jour, de nombreux conseils et partages d'expériences !